A propos de cette étude

L’objectif de cette étude internationale est d’essayer d’identifier les patients à risques de développer des toxicités tardives secondaires à leur radiothérapie

Quel est l’objectif de cette étude ?

Environ la moitié des patients atteints d’un cancer seront traités par radiothérapie au cours de leur prise en charge thérapeutique. La dose de radiothérapie reste limitée afin de protéger les cellules saines avoisinant la tumeur. Chaque personne réagit différemment à la radiothérapie. Environ 5 % des patients traités par radiothérapie sont très sensibles et présentent des effets secondaires importants. Ces dernières années, des chercheurs ont développé des modèles prédictifs et des tests biologiques afin d’identifier, avant le début des traitements, les patients à risques de toxicités tardives de la radiothérapie. Cette méthode doit encore être validée avant de pouvoir adapter la dose de radiothérapie, afin de limiter la toxicité pour les personnes les plus sensibles.

En quoi consiste l’étude REQUITE ?

Cette étude observationnelle internationale, REQUITE, est la plus grande étude en son genre. Plusieurs hôpitaux en France, Allemagne, Etats-Unis, Italie et Angleterre participent à cette étude. Les patients atteints du cancer du sein, du poumon et de la prostate traités par radiothérapie pourront participer à cette étude. Les informations recueillies permettront aux chercheurs de tester rigoureusement ces modèles pour une utilisation future. Ce test permettrait donc, dans le futur, d’identifier les patients « radiosensibles » avant de débuter la radiothérapie. Ainsi, les patients bénéficieraient d’une prise en charge individuelle, qui leur est adaptée. Ce test prédictif permettrait ainsi de réduire les effets secondaires pour tous les patients en augmentant leur qualité de vie et augmenterait le nombre de patients traités de manière optimale pour leur cancer.

Que sera-t-il demandé aux patients ?

Il sera demandé aux patients participants à l’étude de compléter des questionnaires pour évaluer leurs symptômes et leur état de santé avant et après leur radiothérapie. Il sera également demandé aux patients de réaliser un prélèvement sanguin (environ 20 ml) dans lequel seront analysés les biomarqueurs de l’étude afin de prédire leur sensibilité à la radiothérapie.

Pour plus d’informations sur l’étude ou les questionnaires, vous pouvez vous référer à la "downloads" listés ci-dessous ou contacter Rebecca Elliott (REQUITE Project Manager).

Pour plus d’informations sur le cancer et le traitement par radiothérapie, vous pouvez vous référer aux sites internet listés ci-dessous.

Témoignages de patients

"J’ai eu le plaisir de compléter les questionnaires et donner mon sang quand j’ai eu ma radiothérapie. C’est formidable de voir une aussi bonne collaboration à travers l’Europe et les Etats-Unis afin d’améliorer le traitement des patients dans le futur. Plus nous aurons d’informations, plus nous pourrons adapter le traitement à chaque individu."
Hilary Stobart – patiente traitée par radiothérapie pour un cancer du sein en 2009.

"J’ai volontairement donné mon sang pour une étude génétique sur le cancer de la prostate quand mon cancer a été diagnostiqué. Si l’étude REQUITE avait déjà commencée quand j’ai fait ma radiothérapie, je n’aurai pas manqué l’occasion de participer à cette collaboration internationale de valeur. Je n’ai pas de bénéfice à participer à cette étude mais cette étude pourra être bénéfique pour les prochains patients qui souffrent des mêmes effets secondaires de la radiothérapie que moi."
Tim Ward – patient traité par radiothérapie pour un cancer de la prostate en 2011.